5 remèdes naturels pour soulager la douleur d'une entorse de cheville

Une entorse à la cheville est une déchirure ligamentaire ou un étirement survenu lors d’une torsion brutale de cette articulation. Le plus souvent, elle concerne le ligament latéral externe, d’où l’entorse externe. Heureusement, il existe d’excellentes astuces naturelles permettant d’atténuer la douleur. Découvrez dans cet article 5 remèdes naturels à utiliser lors d’une entorse de cheville.

Le froid

Le premier réflexe que l’on doit avoir en cas d’entorse est d’appliquer le froid sur la zone affectée. En effet, grâce à son effet anti-inflammatoire et antidouleur, le froid réduit et soulage la douleur provoquée par une inflammation. Alors, dès le premier constat d’une apparition probante d’entorse, il est conseillé d’appliquer du froid pour inhiber immédiatement son effet. Par contre, il est fortement déconseillé l’application des glaçons sur la peau parce qu’ils pourraient provoquer des brûlures. Ce qui est plutôt recommandé est la poche à gel préalablement placée au congélateur puisqu’elle est plus efficace.

Lire également : L'hygiène de sommeil : un indispensable pour une santé optimale

L’harpagophytum

C’est un genre de plante de la famille des sésames originaire du désert africain. Elle se distingue par ses fleurs mauves, ses fruits surnommés «Griffes du diable» et ses feuilles crantées. On la préfère pour ses vertus anti-inflammatoires de douleur d’une entorse. Il n’existe pas que l’entorse que cette plante peut soulager. Elle est très efficace pour faciliter la digestion et stimuler l’appétit. En ce qui concerne son mode d’emploi, elle peut être prise par gélule contenant de la poudre de racines séchées ou en décoction.

L’argile verte

Réputée comme traitement anti-inflammatoire pour les articulations, l’argile verte est un excellent remède naturel pour soulager la douleur d’une entorse. Pour l’utiliser, il suffit de procéder à la réalisation d’un cataplasme. Ce dernier se fait avec la pâte d’argile concoctée en mélangeant la poudre de cette dernière avec de l’eau à la température ambiante. Notons que l’inhibition de l’action d’une entorse avec cette méthode est moins rapide comparativement à la méthode du froid.

A lire également : Les bienfaits méconnus du sommeil sur la santé : découvrez-les en détails

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent être utilisées à plusieurs fins comme pour soulager les douleurs d’entorse. L’on peut en guérir en appliquant cette substance sur la zone affectée de la peau jusqu’à quatre (4) fois par jour. Il existe une panoplie d’huiles essentielles favorable au bien de l’organisme humain. Il s’agit, entre autres, de :

  • L’huile essentielle de menthe poivrée ;
  • L’huile essentielle de gaulthérie couchée ;
  • L’huile essentielle d’eucalyptus citronnée ;
  • L’huile essentielle d’hélichryse italienne ;
  • L’huile essentielle de l’eucalyptus radié ;
  • L’huile essentielle de la citronnelle de Java ;
  • L’huile essentielle de gingembre.

Pour soulager les douleurs d’entorse avec une huile essentielle, il faut l’appliquer précisément sur la partie concernée de façon répétitive. Pour plus de confort, il est conseillé de la diluer dans une huile neutre comme l’huile de macadamia.

La contention

La dernière astuce pour soulager de manière naturelle une douleur d’entorse est la contention. La contention est, en effet, une pratique qui consiste à immobiliser une contrainte par corps. Cette stratégie permet de maintenir l’articulation pour lui favoriser la cicatrisation en rendant immobile la cheville. Pour ce faire, l’idéal est d’acheter à la pharmacie une cheville ou une genouillère souple. Il faut donc la porter pendant au moins dix (10) jours. L’usage du strapping est également possible, mais il faut veiller à ne pas trop le serrer au risque de bloquer la circulation au niveau des organes. La contention soulage la douleur d’une entorse et accélère le processus de sa cicatrisation.