Rhinoplastie : la quête du nez parfait

Avoir un beau visage avec des lignes bien dessinées demeure la préoccupation d’un certain nombre de personnes. Pour atteindre cet objectif, le soin de la forme du nez s’impose, car cet organe est au centre de toutes les attentions. Alors la rhinoplastie se révèle comme la solution idéale. Pour en savoir plus, lisez ceci.

L’opération du repérage

Lorsque vous êtes à la quête du nez parfait, le chirurgien vous soumet à « travail du repérage ». Au cours de cet examen, le spécialiste procède à l’analyse de la forme du nez. En clair, des photos de face et de profil de l’organe s’effectuent dans la perspective d’étudier la nouvelle morphologie à adopter.

A lire en complément : L'essentielle importance d'une santé mentale équilibrée

Sur ces différentes photographies, l’expert trace des lignes horizontales et verticales. Cela l’aide à identifier les différentes parties qui subiront une chirurgie. Ces préalables ajoutés à des calculs minutieux sont enfin soumis à des essais sur ordinateur. Ainsi, le chirurgien a une vision plus claire du nouveau visage du patient selon ses recommandations.

Le nombre d’or pour réussir la rhinoplastie

la rhinoplastie

A voir aussi : Prévenir les maladies cardiovasculaires grâce à une alimentation équilibrée

Le nombre d’or encore appelé ratio d’or est un nombre irrationnel censé représenter une harmonie divine. En réalité, il s’agit d’un terme mathématique dont l’origine remonte à la civilisation grecque. Il est connu sous forme de phi dont la valeur est de 1 618.

En chirurgie plastique, le nombre d’or est une proportion sur laquelle s’appuient les spécialistes pour la création de leurs différentes œuvres. Du coup, l’utilisation de cette règle permet de dresser une maquette du visage. Ainsi, plus les proportions de la figure humaine toisent la valeur du ratio d’or, plus celle-ci est agréable à voir.

Quand vous avez recours à la rhinoplastie, le chirurgien utilise un compas qui permet de vérifier la présence de la proportion d’or. Comme vous le savez, l’objectif est de corriger les imperfections. Par conséquent, après votre opération, le nez, les yeux, le front, la bouche et le menton doivent respecter une harmonie évidente.

Dans quel cas faut-il recourir à la rhinoplastie ?

Les différentes déformations du nez sont très diverses et celles-ci se classent généralement en quatre catégories. Il faut citer :

  • la disgrâce nasofrontale ;
  • la défaillance nasofaciale ;
  • l’imperfection nasolabiale ;
  • et la déformation cervico-mentonnière.

En effet, la première disgrâce naît du croisement entre le prolongement du nez et le front. Lorsque cette intersection mesure un angle de 115° pour les femmes ou 130° pour les hommes, alors votre nez est trop court.

Quant à la deuxième imperfection, elle concerne l’axe du menton et du nez et se retrouve au-delà de l’intervalle 30 et 40°. En ce qui concerne le troisième cas, il s’agit de la ligne au-dessus des lèvres et celle en dessous du nez. L’idéal est de l’avoir suivant un angle de 90° au moins et 120° au plus. La dernière possibilité prend en compte l’absence de perpendicularité entre la ligne allant du front au menton et celle du dessous du menton.